Quels sont les signes d’une dépendance affective ?

dépendance affective

Le sentiment affectif est un réflexe inné qui est au centre de la vie de chaque être vivant. Il exprime ainsi une sensation affective, d’amour qui peut être considérable ou non. En général, l’importance ou le niveau de cette affection dépend de plusieurs facteurs liés au comportement de la personne. Des paramètres extérieurs entrent également en lice pour exprimer le sentiment affectif de chacun. Des signes précurseurs qui déterminent la dépendance affective dans son ensemble.

Le dysfonctionnement de l’environnement familial

L’environnement familial est le berceau de l’éducation d’un enfant dès son jeune âge. S’il exprime un besoin constant pour l’autre, la dépendance devient une addiction entraînant des difficultés de communication. Au cours de sa vie, l’individu manifeste des problèmes psychiques ou d’adaptation sociale, des inquiétudes permanentes, mais aussi dans la prise de décision. Les problèmes sur des tracas au sein de la famille.

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, des comportements de rejet se développent en lui. Par conséquent, il prépare une riposte en confectionnant un mécanisme de défense en tant que personne en situation de dépendance affective. L’enfant ressent dans cette situation un manque d’affection qui dégrade progressivement son attitude vis-à-vis des tiers.

Pour l’enfant, la séparation d’avec sa mère, quoique ponctuelle, est un handicap qu’il doit surmonter. D’autre part, une enfance malheureuse au sein d’un foyer où les parents sont autoritaires ou accros à l’alcool est mal vécue. Les adultes doivent trouver les moyens nécessaires pour rétablir l’équilibre comportemental de l’enfant. La violence familiale, les maladies, les séparations ou les abus provoquent aussi cette dépendance. Cela dit, pour tout savoir sur ce type de dépendance en seulement quelques clics, il vous suffit de vous rendre sur pervers-narcissique.com.

Les abus physiques, sexuels ou psychologiques

Il n’y a de situation traumatisante que la maltraitance physique qui marque visiblement l’enfant. D’autres cas comme les agressions sexuelles ou psychologiques sont aussi des causes inhérentes à l’addiction affective. Par conséquent, sentant les menaces de plus en plus envahissantes, l’enfant intensifie son système de protection et de défense avec des comportements de repli sur soi-même.

Pourtant, il peut avoir besoin de la présence d’une autre personne pour le soutenir. Ce besoin de protection favorise ainsi cet attachement affectif de l’individu. Pour lui, la personne qui sert de barrière protectrice est le salut à qui il accorde une entière confiance. C’est son sauveur qui doit malgré tout comprendre ses besoins et qui l’aide à surmonter les difficultés rencontrées.

En d’autres termes, les différentes sortes d’agressions que peut subir un individu dès son enfance marquent des points négatifs parfois indélébiles et difficiles à supprimer. Pour cela, l’enfant ne doit pas faire cavalier seul pour affronter les problèmes. C’est la raison pour laquelle il doit être accompagné par un protecteur. Il a besoin d’un traitement assuré par une prise en charge psychologique pour lui procurer l’aide dont il a besoin afin de bien assurer l’élimination des traumatismes.

Le manque d’estime de soi, source de dépendance affective

Se sentir dévalorisé, incapable de faire plus que les autres, tels sont entre autres les éléments qui accompagnent le manque d’estime de soi. Ce sentiment se traduit par un comportement d’inutilité et d’échec dans ce que l’individu entreprend quotidiennement. D’autres éléments comme l’anxiété, la dévalorisation et le repli sur soi marquent vraisemblablement le manque d’estime de soi. L’individu en manque se réfère instinctivement et à son insu au besoin de tisser une relation avec une autre personne qui lui devient essentielle. Celle-ci lui offre l’opportunité qui combat toute forme d’inquiétude et d’anxiété. Elle permet aussi de combler les lacunes occasionnées par la perte de l’estime de soi. La solution est alors à portée de main pour récupérer tout ce qui est perdu.

Il est fort possible qu’une relation de dépendance affective qui ne résout pas les problèmes d’estime de soi se crée automatiquement entre les deux individus. Quand le manque se manifeste, la personne en proie à la dépendance se trouve toujours dans une situation de cercle vicieux. Il lui est difficile de se soustraire de cette situation qui est pourtant remédiable. Seulement, l’essentiel est de savoir identifier la source des problèmes.

Les projets tenus en échec et les conduites à risque

D’une manière générale, personne n’aime connaître l’échec dans sa vie professionnelle. Toutefois, à force de prévoir des efforts et les investissements nécessaires, il peut réussir. Malgré tout, le manque de visibilité aboutit toujours à une impasse alors que le projet n’est qu’en phase de démarrage. Comme solution, il faut alors planifier les tâches et anticiper les retards et les priorités.

En outre, dans le cadre des symptômes concernant l’attachement affectif, ce dernier peut engendrer un sentiment d’abandon et de prise de risque. Pour combler le vide émotionnel, physique ou psychique de la personne en manque, elle se consacre à des abus de toutes sortes au lieu de les éviter. Ce sont en fait des comportements à risque. La solution qui permet d’éviter ces risques consiste à identifier les caractéristiques de la dépendance affective.

Il faut également éviter les comportements négatifs qui suscitent la peur de s’engager dans une activité qui pourrait rapporter quelque chose de bien. À tous ces défauts peuvent s’ajouter aussi d’autres problèmes en relation à divers handicaps, à des maladies ou accidents. Quoi qu’il en soit, ces comportements négatifs peuvent bel et bien être traités naturellement.

Le massage : l’un des préliminaires les plus stimulants
Surmontez vos problèmes de couple en faisant appel aux services d’un coach