En quoi consiste le paperclipping, cette nouvelle pratique de séduction ?

Trouver votre âme sœur n’est jamais facile. Pour certaines personnes, l’amour peut être trouvé en ligne. Les sites de rencontre, les réseaux sociaux et les applications ont donné lieu à des termes et conventions spécifiques ces dernières années. Cette fois, le mot drague reçoit la nouvelle habitude du « -ing ». Après « fireworking », « ghosting », voici « paperclipping ». Un mot qui ressemble à du charabia, mais vous êtes peut-être devenu une victime.

Qu’est-ce qu’un paperclipping ?

Les paperclipping sont une situation que de nombreuses personnes ont découverte. Si quelqu’un avec qui vous sortez ou bavardez, vous ghoste et disparaît soudainement durant des semaines ou des mois, mais est subitement revenu dans votre vie, et il demande vos nouvelles au moment où vous vous y attendez le moins.

Vous connaissez peut-être cette approche, car il s’agit d’une variante de la « breadcrumbing ». Les breadcrumbing sont un moyen très spécial de maintenir des relations amicales ou amoureuses. Ce phénomène inclut l’envoi de petits signes de vie à vos amis ou à d’autres proches via des notifications ou des messages sur les réseaux sociaux.

Pourquoi les gens font-ils des paperclipping ?

Les paperclipping sont généralement le signe de l’immaturité émotionnelle d’un individu et de son incapacité à établir des relations significatives. À cause du souci d’être abandonné ou rejeté, vous pouvez être devenus paperclipper. En conséquence, la personne disparaît avant que les choses ne deviennent significatives, puis réapparaît pour prouver qu’elle est importante.

C’est un modèle que vous avez vu à plusieurs reprises. Vous avez rencontré des gens sur un site de rencontre qui le font tout le temps et ils ne paraissent pas vouloir une relation. Lorsque vous leur posez la question, ils diront qu’ils ne sont tout simplement pas persuadés de la relation. Alors, ils rencontrent des gens, partent et reviennent, après.

Comment le paperclipping peut être nocif ?

Contrairement à « Clippy » de Microsoft, ce dernier n’est qu’un problème qui peut être éliminé, et le traitement des paperclipper peut être nocif pour les deux parties. La personne qui reçoit le paperclipping peut être très confuse, violée ou irritée. Il n’est pas bon de croiser un ancien partenaire qui semble sortir de nulle part ; cela peut causer du stress et de l’anxiété.

Et le paperclipper ? Ce comportement est autodestructeur, car s’impliquer dans un comportement immature est en général toxique pour vous-même et pour les autres. Les victimes peuvent, si elles ne sont pas contrôlées, avoir une plus grande instabilité dans leurs relations personnelles et réduire la capacité du paperclipper à se connecter d’une façon vraiment liée.

Quelques conseils pour réussir un blind date
Premier rencard : des astuce pour une sortie réussie !